Mode écologique : Ces trésors qui font de la Côte d’Ivoire une créatrice majeure



C’est l’exigence mode de ces dernières années dans tous les coins de la planète. Produire des œuvres qui respectent l’environnement en utilisant des matières naturelles. La Côte d’Ivoire, elle, est passée maîtresse dans cet art depuis des siècles.

Du nord au sud en passant par le centre du pays, se trouve des artisans voire des villages tout entier disposant d’un savoir-faire ancestral unique.

Ils travaillent des matières locales 100% bio. Ce, dans le strict respect de l’environnement.

Avant-gardistes…

Toutes les grandes régions du pays ou presque regorgent de talents à la pointe de la mode écologique.

Les Sénoufo, dans la pointe nord, on développé et perpétré une production depuis des générations ; un pagne porté autrefois par les guerriers. Ce tissu fait entièrement de coton est travaillé à la main. Les imprimés- animaux totémiques aux pouvoirs protectionnistes- sont également apposés à la main avec de l’encre d’origines végétales.

A l’instar de leurs collègues nordistes, les artisans de l’ouest (Man) utilisent essentiellement du coton pour tisser des pagnes et boubou ethniques. Ceux du centre travaillent aussi les mêmes matières pour mettre sur le marché des kita et pagnes baoulé. La grande révolution reste sans doute le pagne Dida, le ‘’Tapa’’. Ce peuple du centre-ouest de la Côte d’Ivoire utilise de l’écorce pour produire un pagne d’une beauté remarquable.

A la conquête du monde …

Longtemps confinés dans les régions d’origines, ces pagnes deviennent une référence en matière de style dans le pays. Présents dans toutes les cérémonies traditionnelles (dot, mariage, funérailles et autres), ces produits ont conquis les ateliers des stylistes ivoiriens.

C’est donc avec émerveillement mais sans surprise qu’on rencontre des modèles entièrement ou partiellement confectionnés avec du pagne baoulé, kita (kinté), dida ou sénoufo dans des cérémonies glamours et hauts de gamme.

Au-delà d’être une touche de démarcation, cette touche traditionnelle est aussi une contribution des uns et des autres à la valorisation du patrimoine culturel ivoirien, nous expliquent certains amateurs de ce style.

Gilles Touré, Pathé’O pour ne citer que ces grands noms de la mode ivoirienne partant africaine intègrent dorénavant ces tissus traditionnels dans leurs créations.

Les pagnes Senoufo, Dida, Yacouba, Baoulé… sont ainsi avec le Faso danfani (Burkina Faso), le Bogolan du Mali entrain de conquérir le monde et montrer à celui-ci : la voie de la mode bio.

 

COMMENTAIRES

©2017 Kitamag Tous droits réservés - Mentions légales

Plan du site :

Actualités Mode People Food & Drink Beauté & Bien Être Culture Si on vous le dit... Vie pratique Pharmacie de garde Agenda

Lifestyle - Le style de vie africain

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?