Méditation : Exercez-vous au quotidien sans coach



Vous cherchez le calme, l’harmonie, une bonne santé physique et spirituelle ? Suivez nos conseils pour bien méditer en toute simplicité chez soi.

Vous êtes nombreux à être attiré par la méditation car vous sentez que cela peut vous faire du bien. Mais pour arriver à ce résultat, il ne suffit pas seulement de se rendre chez votre coach pour méditer un ou deux jours par semaine. Il est plus efficace de méditer chez soi 5 minutes par jour à la même heure.  Mais comment bien méditer seul chez soi?

Le choix du lieu et du moment

Pour bien méditer chez soi, il est très important d’avoir un lieu calme dans lequel vous ne serez pas dérangé. Essayez de méditer toujours à la même place, assis face à un mur. Dans ce lieu, vous pourrez méditer le matin, le soir ou à midi. Vous pouvez créer une atmosphère plus apaisante, en installant un tapis, en allumant une bougie ou en faisant brûler de l’encens. Choisissez des vêtements amples et confortables que vous retrouverez à chaque séance de méditation, et n’oubliez pas d’ôter vos chaussures. Vous pouvez également choisir un fond musical (sans paroles) discret pour vous accompagner.

Le choix de la posture

Le choix de la posture est primordial pour bien réussir votre méditation. Dans la tradition bouddhiste, on médite généralement dans la position du lotus (ou « zazen »).

Assis sur un coussin rond et ferme (le « zafu »), croisez les jambes en maintenant les genoux au sol, le pied gauche posé sur la cuisse droite et réciproquement, les plantes des pieds tournées vers le ciel.

Vous pouvez donc aussi opter pour le demi-lotus (l’une des jambes repose à plat sur le mollet de l’autre), la position du bonheur (la plante de chaque pied est insérée entre la cuisse et le mollet de l’autre jambe), ou la posture bénéfique (les chevilles sont ramenées sous le pubis, les plantes des pieds l’une contre l’autre). Vous pouvez enfin vous agenouiller sur le zafu ou vous asseoir sur une chaise sans vous adosser, les pieds bien à plat sur le sol.

Ajuster votre regard et concentrer vous sur votre respiration

L’idée est de fermer suffisamment les paupières pour ramener l’attention vers l’intériorité, tout en restant relié au monde environnant. Pour commencer, si votre regard est sans cesse détourné par un objet ou une lumière, mieux vaut fermer les yeux. Si, au contraire, vous vous sentez proche de la somnolence, ouvrez-les grand pour retrouver votre vigilance.

Après la posture, la respiration est le second pilier de la méditation. Cet exercice de concentration sur la respiration permet de lutter contre la dispersion des pensées. En même temps qu’il l’apaise, il enseigne à l’esprit comment se rassembler, se fortifier.

Purifier votre esprit

Le travail sur le corps, par la posture et la respiration, a pour but de le discipliner pour mieux se concentrer sur l’esprit. Il s’agit de laisser les pensées surgir sans les forcer ni les retenir, sans les condamner ni les approuver. Contentez-vous d’observer ce qui se présente comme les images d’un film apparaissant et disparaissant.

Laissez votre part d’ombre envahir votre conscience, puis vous quitter. Si l’exercice est trop douloureux, concentrez-vous de nouveau sur votre respiration jusqu’à ce que votre esprit soit prêt à poursuivre sa recherche.

 

 

 

COMMENTAIRES

©2017 Kitamag Tous droits réservés - Mentions légales

Plan du site :

Actualités Mode People Food & Drink Beauté & Bien Être Culture Si on vous le dit... Vie pratique Pharmacie de garde Agenda

Lifestyle - Le style de vie africain

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?