Situation socio-politique : « Personne en Côte d’Ivoire n’est en prison pour ses opinions politiques », selon le Premier Ministre



Le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly,

Le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly,  rencontrant samedi, la Diaspora ivoirienne à Washington, en marge des assemblées de printemps de la Banque mondiale et du FMI, a rassuré ses compatriotes en précisant qu’il n’existe aucun prisonnier politique aujourd’hui en Côte d’Ivoire, contrairement à certaines allégations.

« Personne en Côte d’Ivoire n’est aujourd’hui en prison du fait de ses opinions politiques », a déclaré Amadou Gon Coulibaly, soulignant que tous ceux qui ont été arrêtés au moment de la crise post-électorale ont été mis en liberté.

Le premier ministre a toutefois précisé que ne sont actuellement en prison que tous ceux qui ont été arrêtés dans le cadre des atteintes à la sureté de l’Etat depuis 2012, donc après la crise, avec des attaques de commissariats, de camps de gendarmerie ou de camps militaires.

La rencontre avec les ivoiriens des Etats-Unis a permis au premier ministre d’échanger avec eux sur d’autres sujets, dont l’occupation du Mont Péko à l’Ouest, le retour de la Diaspora pour son insertion dans le tissu socio-économique du pays.

Amadou Gon Coulibaly, de même que le porte-parole des ivoiriens vivant aux Etats Unis, Victor Biaka, ont lancé des appels à la paix, au pardon et à la réconciliation.

Selon les chiffres du Ministère de l’intégration et des ivoiriens de l’extérieur, 50 000 ivoiriens vivent aux USA.

 

COMMENTAIRES

©2017 Kitamag Tous droits réservés - Mentions légales

Plan du site :

Actualités Mode People Food & Drink Beauté & Bien Être Culture Si on vous le dit... Vie pratique Pharmacie de garde Agenda

Lifestyle - Le style de vie africain

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?